Fédérer et impliquer


En développant avec vous un dispositif numérique dédié à vos communautés, nous vous accompagnons avec notre réseau d’experts numériques dans votre stratégie de communication, dans l’évaluation et l’effectuation de vos produits et services et dans le développement de vos innovations et projets de développement.


Un dispositif numérique dédié à l’innovation ouverte et à l’intelligence collective :

Une innovation exige des efforts considérables de compréhension du marché cible, d’identification des besoins des utilisateurs, un savoir-faire en matière de design et de marketing, de la réactivité, de la flexibilité et avant tout, de la créativité.

  • Expérience utilisateur : cheval de Troie dans l’intimité communautaire

L’expérience utilisateur permet à la technologie de rencontrer son marché et de créer de la valeur dans cette économie de la contribution. Ce nouveau cycle est dominé par le design, le travail sur l’expérience utilisateur, la simplification de la complexité et les interactions avec la multitude.

Les interactions avec les parties prenantes touchent à l’émotionnelle, au sensorielle, au servicielle, au social (communauté), au cognitive (esprit) et au cognitif (co-création).

  • Narration transmédia : savant mélange entre raison et émotion

La narration transmédia (transmédia storytelling) joue un rôle fondamental dans la dimension pédagogique à intégrer dans nos projets et à l’orientation que nous souhaitons y apporter par l’intermédiaire des communautés constituées. Il s’avère être une solution appropriée pour assurer ces équilibres, mais nécessite d’être scrupuleusement attentif aux attentes et à la créativité de la communauté constituée. Pour un projet ou une action, le storytelling peut d’une part aider à la compréhension du message clé et d’autre part, donner un sens à l’action, mobiliser les acteurs et les fédérer.

La communication transmédia fragmente une narration sur divers médias et propose ainsi une multiplicité de contenus. Les contenus ainsi créés doivent être en adéquation avec les spécificités du support/média sur lesquels ils sont diffusés.

  • Gamification : de l’implication ludique à la restitution virtuelle

Les jeux sérieux sont conçus dans ce cadre pour transmettre des messages informatifs et pédagogiques en utilisant les ressorts ludiques.

Le plaisir d’utilisation, l’engagement et, de manière plus générale, l’amélioration de l’expérience de l’utilisateur représentent ainsi les situations prédominantes d’usage de la gamification.

L’engagement par gamification de la communauté conduit à la restitution et à l’évolution virtuelle du projet.

  • Développement de communauté : un espace digital de rencontre communautaire

Les réseaux sociaux ont une importance réelle dans la création et la mobilisation des communautés. Les organisations sont aujourd’hui plus à même de se les approprier pour permettre de créer un lien privilégié avec les parties prenantes et envisager ainsi de créer de la transversalité entre les offres proposées et les besoins attendus.

  • Implication de la multitude : capter la créativité externe des parties prenantes

L’implication sur les réseaux est le fruit d’une motivation sociale liée au besoin d’appartenance, d’une motivation utilitaire pour la recherche d’informations ou encore d’une motivation hédonique liée à l’émotion.

Les attentes qui stimulent la multitude sont ainsi liées à la valorisation, aux insignes d’honneur, à la notoriété, à l’influence, à l’intégration sociale, au sentiment de sa propre utilité, au plaisir de participer à l’œuvre ou à la satisfaction du travail bien fait.

  • Collecte et analyse des données : source du savoir ultime

Le dispositif développé permet de produire des données tout en s’appuyant sur les données ouvertes afin d’améliorer la connaissance et le savoir.

La valeur économique comme sociale réside dans la capacité à les collecter, les analyser et les exploiter.

  • Évaluation : mesurer l’influence pour optimiser sa stratégie 

La mise en oeuvre d’une innovation ne se limite pas à la réflexion stratégique, puis à la réalisation d’actions. Elle doit également comporter une phase indispensable qui permet le contrôle des actions et l’évaluation des résultats.

Il s’agit ainsi en amont du projet de fixer des objectifs élémentaires que nous pouvons analyser et évaluer pour atteindre l’objectif général fixé.

  • Effectuation : s’adapter aux attentes de parties prenantes

Cette méthode de conception itérative est basée sur l’étude de l’utilisateur et permet ainsi de délivrer des produits et des services qui correspondent vraiment au besoin utilisateur, en remettant l’internaute au centre des préoccupations des concepteurs.

Il s’agit ainsi de s’intéresser aux mécanismes et aux modalités d’acceptabilité d’une innovation numérique par la société et leur appropriation par les communautés.